Habitude Mieux Vivre
Créer des habitudes vertueuses pour une meilleure vie pro et perso 

Voler comme un artiste ou « Steal like an Artist » : résumé français

L’auteur : Austin Kleon
(photo par : Blue Lily)

Auteur et illustrateur, le travail d’Austin Kleon a été à la une de nombreux médias, y compris le New York Times et le Wall Street Journal. Il est devenu célèbre grâce aux Best-sellers « Vole comme un artiste » que j’ai déjà chroniqués lors d’un précédent article.

Il s’agit du premier livre d’une trilogie consacrée à la créativité et à la culture digitale. « Montrez votre travail ! » ou « Show Your Work! » en titre original est le second, précédent la troisième : « Keep Going » toujours pas traduit en français, que je vous présenterai le mois prochain.

« Voler comme un artiste » est une sorte de petit fascicule, reprenant 10 conseils pour les créatifs ou ceux souhaitant le devenir. Il combine du texte avec quelques illustrations réalisées par l’auteur permettant une compréhension visuelle de chaque concept présenté.

C’est la raison pour laquelle il fait partie des rares exceptions que je ne lis pas sur Kindle, mais bien au format papier. Il se présente comme un bel objet carré qui fera des merveilles décoratives en plus de vous rappeler ses concepts aisément !

Je l’ai lu dans son titre original « Steal Like an Artist » qui est très facile à lire, même pour quelqu’un qui n’a pas un niveau avancé en anglais ! Si tu n’as jamais lu de livre pratique en anglais, mais que tu sais lire le premier Harry Potter, ce livre est un excellent premier livre pratique à lire en anglais ! Prends-le comme une sorte de défi !

De plus, pour une raison que j’ignore, le livre en français est à plus de 100 € (!) sur Amazon à l’heure où j’écris ces lignes, alors que la version anglophone est inférieure à 10 €. C’est à n’y rien comprendre !

Organisez votre vie pour un maximum de créativité.

Selon Austin Kleon, pour créer vos meilleurs œuvres, vous avez besoin d’organiser le reste de votre vie pour servir de base à la créativité. La créativité requiert un esprit détendu et ouvert. Si vos problèmes quotidiens viennent empiéter sur votre espace mental, votre créativité sera amputée, voire même détruite.

Prioriser la sécurité financière

Pour éviter que vos problèmes financiers ne prennent le pas sur la créativité, l’auteur suggère que vos finances doivent être une priorité. Si vous n’avez pas le confort financier de supporter une vie d’artiste à plein temps, il est nécessaire de garder un travail « principal ».

Selon l’auteur, il est préférable d’avoir un job extérieur à vos envies créatives. En plus de l’apport financier qui vous permet de poser des fondations stables, la routine qu’il implique vous permet de construire des moments créatifs dans vos temps libres au quotidien. De plus, il maintient une connexion avec d’autres personnes qui pourraient vous inspirer, parfois de manière inattendue !

Ayez du temps pour d’autres hobbys pour éviter l’ennui

Bien que la sécurité financière soit importante, évitez d’y passer votre vie si l’art est votre priorité. Trouvez un hobby ! Quelque chose que vous faites uniquement pour le bien qu’il vous rapporte.

Il n’est pas nécessaire que ce soit lié à votre travail créatif ! Plutôt qu’une distraction, les hobbys vous permettent d’améliorer votre créativité, car ils vous encouragent à créer des connexions. Par exemple, si vous êtes architecte, votre passion ornithologique ne semble connectée à votre carrière qu’au moment où vous trouverez l’inspiration d’un bâtiment dans la forme d’un nid d’oiseau !

Entre vos hobbys, votre travail, la vie dans son ensemble et bien sur votre travail créatif, vous devriez avoir un planning bien rempli ! Veillez cependant à maintenir une part d’ennui.

L’ennui permet à votre cerveau de ménager de l’espace pour être créatif, car il n’est pas encombré par d’autres pensées. Pour compter sur cet effet, servez-vous des tâches ennuyantes telles que les tâches ménagères par exemple, pour laisser votre esprit divaguer. Une idée brillante pourrait vous traverser l’esprit en rangeant la maison !

Utilisez les bons outils

Le dernier conseil de l’auteur pour organiser votre vie au service de votre créativité est d’utiliser les bons outils.

Premièrement, suivez votre habitude créative dans un calendrier en faisant une croix chaque jour où vous consacrez du temps à vos projets créatifs. Essayez de faire un petit peu chaque jour, afin d’avoir une série la plus longue possible. Au plus elle sera longue, au plus vous serez inspiré pour continuer votre série !

Ensuite, gardez un journal où vous noterez les détails de vos journées. Il n’est pas nécessaire d’entrer dans les détails, mettez juste en avant les évènements qui vous ont marqué positivement ou pas en quelques mots.

Au fur et à mesure, votre journal deviendra un artéfact qui traque votre progrès en tant qu’artiste et personne.

"Steal Like an Artist" ou "voler comme un artiste" est un lire joli, et très illustré !
Le format des livres de l’auteur (dont « Voler comme un artiste ») est génial pour servir d’inspiration ! – Photo par Austin Kleon

Entourez-vous d’inspiration !

Une fois que vous avez développé votre vie d’une manière vous permettant de vous concentrer sur la création, il sera temps de commencer à trouver l’inspiration dans le travail d’autres artistes.

Selon Austin Kleon, il n’existe aucune création artistique originelle. Chaque créatif est influencé par d’autres créateurs, d’une manière ou d’une autre. Accepter cette vérité vous détache de la pression de créer quelque chose que le monde n’a jamais vu.

D’après l’auteur, une fois que vous embrassez l’influence créatrice que d’autres artistes ont sur vous, votre travail se limitera à filtrer cette influence. Faites cela en emplissant votre espace physique et digital d’art, idées, projets et personnes qui vous inspirent. Cela donnera le ton à votre créativité. À l’opposé, si vous êtes entouré de choses qui vous ennuient ou vous dépriment, cela impactera négativement votre travail.

Où devriez-vous commencer votre recherche d’inspiration pour vous entourer ? Si ce processus vous fait peur, Kleon recommande de commencer par s’immerger totalement dans le travail d’une personne qui vous touche beaucoup. Étudiez tout ce que vous pouvez à propos de cette personne et de son travail, et entourez vous de son art. De cette manière, vous pouvez vous connecter à d’autres créateurs, vivants ou morts.

Commencez à créer

Une fois que vous avez étudié vos influences en profondeur, il est temps de commencer à créer. Si ça vous semble effrayant, c’est normal : de nombreux artistes pensent ne pas pouvoir faire leurs meilleures créations tant qu’elles ne se connaissent pas en tant que personne et artiste.

Cependant, l’exact opposé est une vérité : c’est par le processus de création lui-même que vous déterminez qui vous êtes. La seule manière de devenir un artiste est en créant de l’art. Dès lors, vous devriez commencer immédiatement au lieu de vous demander si vous êtes prêts !

Commencer immédiatement a un autre avantage : il vous permet d’éviter le piège du « syndrome de l’imposteur », qui est ce sentiment persistant de ne pas avoir assez de talent pour réussir. Au lieu d’écouter cette voix intérieure, commencez à créer. Peu importe ce que vous pensez de vos talents.

Mon style de montage vidéo vole largement des éléments de montage de Casey Neistat (entre autres) !

Commencez par copier d’autres artistes

Selon Austin Kleon, la meilleure manière de débuter est de tenter de copier un artiste qui vous inspire, de copier le travail de vos héros ! Copier le travail d’autre vous permettra de développer une meilleure compréhension de la manière dont les créateurs on réalisé les œuvres qui vous inspirent.

Pour l’exemple, si vous apprenez la peinture, vous voudrez peut-être peindre la Joconde. Par ce processus, vous allez devoir examiner le travail original au plus près, et vous allez comprendre un peu plus la manière dont Leonard de Vinci a utilisé son matériel, à quel endroit, et pourquoi. Par la suite, quand vous créerez vos propres œuvres, vous aurez acquis une partie des connaissances de l’artiste qui vous inspire.

Gardez à l’esprit que lorsque vous copiez, votre propre travail sera inévitablement moins bon que l’original. Cependant, il ne s’agit pas pour autant d’un échec, mais plutôt de la source de votre force. Les différences entre l’original et votre copie sont les éléments qui vous rendent unique en tant qu’artiste. Reposez-vous sur vos différences pour découvrir et développer votre propre créativité !

Décidez quoi créer

Une fois que vous avez une connaissance nette de votre propre créativité, vous allez devoir décider ce que vous souhaitez créer. Kleon recommande de réfléchir à quel type d’art vous parle, et d’essayer de le faire même si vous n’y êtes pas habitué.

Combinez les outils numériques et analogiques

Une fois que vous avez décidé quoi créer, vous devez choisir les outils pour le réaliser. L’auteur pense que le tout numérique est un danger pour l’art. Il recommande de s’éloigner de l’informatique dans un premier temps, et d’incorporer des outils analogiques dans votre processus créatif. Cela devrait booster votre créativité, car le travail avec des éléments physiques vous permet d’explorer les possibilités, et faire des erreurs.

À l’inverse, travailler sur un outil informatique rend la censure de vos idées trop facile, et ce avant même que vous n’ayez pu les explorer pleinement. Dès lors, vous devrez utiliser les outils informatiques dans un projet créatif seulement à des fins d’édition.

Pour ce faire, essayez de diviser votre espace créatif en deux zones : une pour vos outils informatiques, et une strictement analogue, qui vous permet d’utiliser et manipuler physiquement des matériaux créatifs. Utilisez votre zone analogue pour explorer et brainstormer, et la zone numérique pour éditer et étendre vos idées.

Adoptez les limitations

Enfin, utilisez les contraintes et les limitations que vous rencontrez à votre avantage. Avoir des ressources limitées vous permet en fait de renforcer votre créativité, alors adoptez le challenge !

En fait, si vous êtes en plein milieu d’une routine créative, vous pouvez même arbitrairement ajouter une limitation par défi ! Par exemple : relevez le défi de cuisiner quelque chose uniquement avec les ingrédients que vous avez sous la main ! En guise de bonus, cela rend votre travail plus intéressant : les gens seront surpris par ce que vous pouvez réaliser avec si peu !

Votre Journal de Bord (The Steal Like an Artist Journal) Austin Kleon - voler comme un artiste
Le complément idéal pour vous aider à appliquer les conseils de « Voler Comme un Artiste » :
Votre journal de bord (illustré) disponible en français !Photo par Austin Kleon

Partagez votre travail

Une fois que vous avez créé quelque chose dont vous êtes fier, vous allez naturellement avoir envie de le partager avec les autres. Cependant, l’auteur recommande la prudence à cette étale, car l’anonymat est un outil précieux pour les artistes débutants. Il permet d’avoir la liberté d’expérimenter autant que vous le souhaitez, car personne n’atteint rien de vous.

Cependant, une fois que vous vous êtes fait un nom, cette liberté disparaît en même temps que les attentes de votre public font leurs apparitions. Dans certains cas, ils attendront et même payeront pour que vous produisiez un type particulier d’art.

Si vous ressentez le besoin de retrouver cette liberté, n’hésitez pas à utiliser un pseudonyme pour créer d’autres choses !

Utiliser internet pour partager et connecter

Une fois que vous êtes prêts à montrer votre travail au public, internet est probablement le meilleur outil à votre disposition pour cela. Le monde entier pourra découvrir votre travail !

L’auteur recommande de créer un site web, et une présence sur les réseaux sociaux. Partager votre travail ainsi qu’une fenêtre sur votre procédé créatif permettra à d’autres d’apprendre de vous, et vous d’apprendre d’eux.

En plus du partage de votre travail, internet est un endroit fabuleux pour rencontrer d’autres créatifs. C’est la raison pour laquelle l’autre recommande d’utiliser les réseaux sociaux pour trouver des créations qui nous inspirent. Pourquoi ne pas donner l’étincelle d’une possible amitié nouvelle en exprimant votre appréciation pour l’artiste, qu’il soit connu ou pas ?

Postez publiquement un hommage au travail des artistes qui vous inspirent sur votre site, ou sur les réseaux sociaux plutôt que de les contacter en privé. De cette manière l’artiste se sentira apprécié, mais n’aura pas la pression de réponse que l’on peut ressentir en étant contacté directement.

Comment gérer la critique ?

Gardez à l’esprit lorsque vous interagissez en ligne que vous ne pouvez pas contenter tout le monde. Si quelqu’un n’aime pas votre travail, ignorez-le, et reconcentrez-vous sur le processus créatif. Si leurs mots vous mettent en colère : tant mieux. Utilisez cette colère pour créer de l’art plutôt qu’en gaspillant cette motivation dans un débat sans fin en ligne. La colère est un excellent motivâtes pour le travail créatif.

Cela dit, l’auteur reconnaît que nous ne sommes pas faits de pierre, et que faire face au rejet ou à la critique est plus facile à dire que faire.

Pour cette raison, il recommande de garder chaque email, ou message complimentant votre art dans un dossier que vous pouvez revisiter lorsque vous sentez que vous en avez besoin. N’hésitez pas à vous rappeler que les gens apprécient votre travail, et pourquoi.

Table des matières

7 réponses

  1. J’aime bien l’expression « c’est en créant de l’art que l’on devient artiste ». Je pense que c’est vrai dans ce domaine mais aussi dans tous les domaines de notre vie. Si nous souhaitons un changement dans notre quotidien, le meilleur moyen d’y arriver est de passer à l’action. L’écart entre le savoir et l’action est beaucoup plus grand que l’écart entre l’ignorance et le savoir. C’est pour cela qu’il est difficile de créer de l’art, mais aussi de se lancer dans n’importe quel projet dans notre vie. Bravo pour cet article !

Laisser un commentaire

Je vous en remet un ?

Rejoindre ma Newsletter

Découvrez mes méthodes de travail, mes sources et mes inspirations dans un condensé de mes découvertes de la semaine.

%d blogueurs aiment cette page :