Habitude Mieux Vivre
Créez des systèmes efficaces pour améliorer votre vie quotidienne

Construire un second cerveau

[Organisez-vous niveau 3]

On sous-estime totalement le nombre d’informations que l’on doit traiter dans notre vie quotidienne. Selon certaines estimations nous consommons aujourd’hui l’équivalent de 174 journaux papier, ou à peu près 34 Go de données par jour. À mes yeux, il est nécessaire de mettre en place un système pour assimiler toutes ces informations et en tirer la véritable valeur. Spécialement si notre travail implique un quelconque mouvement d’informations, ce qui est le cas de la majorité des emplois actuels.

Si les articles précédents se consacraient principalement aux outils à utiliser pour garder votre vie sous contrôle ou capturer de nouvelles informations, celui-ci est centré sur une méthode qui vous permettra de créer des liens entre des idées et des concepts. En d’autres mots : si vous avez dépassé le Ron et éveillé l’Hermione qui étaient en vous, aujourd’hui nous allons apprendre à plonger dans la « Pensine » comme Dumblerdore.

Qu’est-ce qu’un second cerveau ?

Il s’agit d’un outil qui se base sur la prise de notes d’éléments qui nous touchent, qui résonnent en nous lorsqu’on les croise. On peut y voir un écho d’une méthode ancienne nommée « Commonplace book » utilisée par de nombreuses personnes à travers l’histoire. Cependant, le gros défaut du Commonplace Book est qu’il s’agit d’un système analogique qui n’est donc pas recherchable.

Nous pouvons désormais utiliser la force de l’informatique grâce à divers outils modernes de prise de notes qui nous permettent de reproduire ce système et le rendre recherchable. On peut citer divers logiciels de prise de notes tels qu’Evernote, Obsidian, Notion ou bien d’autres.

Pourquoi devriez-vous construire un second cerveau ?

Prendre des notes régulières sur les sujets que vous employez au quotidien, ou qui vous passionnent permet d’avoir une véritable bibliothèque personnelle d’idées et de contenus que vous avez déjà consommés. Si vous êtes dans un travail créatif par exemple, vous ne connaîtrez plus l’angoisse de la page blanche. Il suffit de plonger dans vos notes d’un sujet donné pour assembler les concepts que vous avez déjà croisé en un ensemble cohérent. C’est d’ailleurs ce que je suis en train de faire avec cet article.

Petit pas régulier ou grand saut dans l’inconnu ?

Construire un second cerveau rend ce qui est important pour vous plus abordable. Il n’est plus nécessaire de démarrer tout ce que vous faites à partir de rien et de rechercher des choses pour une tâche lourde à gérer. Vous pouvez maintenant travailler sur plusieurs « projets » en même temps, pour votre propres plaisir et curiosité, et sortir votre travail au moment le plus opportun.

Cela vous permet de tirer parti des recherches déjà effectuées par ce travail progressif de différentes notes pour créer le matériel dont vous avez besoin aujourd’hui. Cela donne l’impression que vous avez accompli le travail d’une semaine en une journée, alors que vous avez en fait sauvegardé vos connaissances pour les ressortir au bon moment.

« Un emploi consiste simplement à déplacer de la matière à la surface ou au-dessus de la surface de la Terre, ou à en dire à d’autres de le faire »

Bertrand Russell (1872-1970), philosophe britannique

Si vous n’êtes pas créatif, sachez que tous les emplois actuels nécessitent une certaine forme de travail de l’information. Mais pour gérer correctement autant d’informations, une organisation solide est nécessaire.

Le système C.O.D.E

L’image provient de BuildingASecondBrain.com © Forte Labs, LLC

Capturer

Nous gaspillons beaucoup d’énergie et d’espace dans notre cerveau en essayant de retenir beaucoup de choses. Ce n’est pas la force principale du cerveau, comme je l’expliquais dans le premier article de cette série.

En utilisant un système pour décharger toutes ces informations qui encombrent notre mémoire, nous libérons une énergie mentale non négligeable qui nous permet d’exploiter au mieux le pouvoir créatif de notre cerveau. Cela nous permet de mieux vivre au quotidien.

N’hésitez donc pas à prendre note de tout ce qui vous touche. Idées, pensées, points forts d’un livre, citations, sites web, discussions… N’oubliez pas qu’il y a également beaucoup de valeur dans nos propres pensées. C’est d’ailleurs ce qui rend notre point de vue sur quelque chose d’unique et donc précieux. Nous oublions rapidement la plupart des choses qui nous passent par la tête. Pourtant, ces réflexions sont parfois la sauce nécessaire à un article bien cuisiné, ou la cerise sur le gâteau d’un livre bien écrit !

Il existe plusieurs méthodes manuelles pour prendre des notes, mais également des méthodes automatisées super efficaces. Ces méthodes et ces outils formeront votre système de productivité. Ce dernier peut vous permettre d’optimiser votre temps, et de prioriser vos tâches, mais aussi de faciliter la capture des informations qui résonnent en vous. Il peut également vous aider à rester concentré, même lorsque vous vous sentez submergé ou démotivé. Enfin, il agira telle une étoile pour vous guider vers vos objectifs et à vous assurer que vous progressez vers eux.

Je vous renvoie vers l’article niveau « Ron » et « Hermione » pour en savoir plus au sujet de la construction de votre système de productivité.

Organiser

Il existe plusieurs manières d’organiser ses notes. La mauvaise façon, qui est pourtant la plus répandue est d’organiser ses notes selon le contexte où on les trouve : « Livre », « Podcast », « Formation »…

Une meilleure méthode serait d’organiser les informations en fonction de leur actionnabilité : « Où puis-je utiliser cela ? ». Placez simplement l’information où vous pouvez l’utiliser lorsque vous en aurez besoin. C’est là que le système d’organisation « P.A.R.A» entre en jeu.

Vous pouvez retrouver une explication de ce système dans ma traduction de l’article de Tiago Forte sur sa méthode d’organisation, mais également dans son le livre « Building a second brain » que je résumerai prochainement.

Distiller

Une fois que vous avez pris vos notes, il est important d’en retirer l’essence et les rendre facilement compréhensibles d’un coup d’œil. Pour ça, il vous suffit de reprendre vos notes, et de surligner les passages importants. Ensuite, mettez en gras les passages importants de vos éléments surlignés. Enfin, rédigez une synthèse de ces éléments au début de votre note. De cette manière vous pourrez retrouver d’un coup d’œil les éléments qui raisonnent avec vous dans cette note.

Cette méthode vous permettra d’extraire toute la valeur de vos notes sans jamais rien détruire, puisque vos notes originelles sont toujours accessibles. Une fois de plus, vous découvrirez en détail cette méthode dans le livre « Building a second brain » (dont voici le résumé en français) ainsi que dans la formation de Tiago Forte, tous deux en anglais. Vous êtes allergique à la langue de Shakespeare ? Pas de panique. Inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir des trucs et astuces pour construire un second cerveau !

Exprimer

Créer du contenu est une excellente façon de retenir et de comprendre ce que l’on apprend. En rédigeant des articles, en créant des vidéos ou en partageant des présentations lors de réunions, on prend la matière en main et on devient plus conscient de ce que l’on sait. Plus on explique un sujet à quelqu’un, plus on en comprend les tenants et les aboutissants.

N’hésitez donc pas à partager vos connaissances sur YouTube, un blog, une newsletter ou un livre ! Si vous ne souhaitez pas vous exposer en ligne, partagez votre travail lors de réunions, par exemple sous forme de présentations PowerPoint. Utilisez les connaissances que vous avez capturées et traitées pour influencer les personnes qui vous entourent avec ce qui vous touche et montrez au monde les fruits de votre travail de synthèse.

Comment construire un second cerveau ?

Avoir un second cerveau permet de créer des liens entre des idées et des concepts pour mieux faire face au flux d’informations quotidien. Cette méthode est principalement basée sur la prise de notes des éléments qui nous touchent et le système C.O.D.E. pour en extraire toute la valeur.

Cependant, pour gérer toutes ces informations en parallèle, il vous sera nécessaire d’utiliser le système d’organisation P.A.R.A. qui peut être mis en place grâce à des outils de prise de notes numériques. Cela vous permettra de créer une véritable bibliothèque personnelle d’idées et de contenus. C’est de cette manière qu’un second cerveau vous permettra de travailler sur plusieurs projets en même temps et de produire votre meilleur travail au moment où vous en aurez besoin.

Si vous souhaitez avoir de l’aide pour construire un second cerveau, abonnez-vous à ma newsletter ! J’aborde régulièrement le sujet, et je vous y propose du contenu spécifique pour mettre en place cet outil dans le système de prise de notes le plus adapté à votre personnalité !

Table des matières

4 réponses

  1. Je cite : « en retirer l’essence et les rendre facilement compréhensibles d’un coup d’œil ». Voilà qui est intéressant et que j’aimerais bien savoir faire.
    En fait tout l’article me parle.
    Surtout le paragraphe « exprimer ».

    1. Je suis pourtant certain que vous utilisez ces préceptes au quotidien ! En fait, ce qu’il faut surtout entendre par ce paragraphe, c’est qu’il est très intéressant d’exprimer ses découvertes et ses connaissances lorsqu’elles sont bénéfiques.

      Imaginez une réunion sur une problématique bien précise au bureau. Vous prenez 5 à 15 minutes pour vous plonger dans votre second cerveau pour préparer cette réunion, et vous trouvez un élément un peu contre-intuitif que vous avez lu dans un livre sur l’organisation qui s’accorderait à merveille pour ce projet. Vous reprenez votre note, créez un power-point sur le sujet, ou même imprimez simplement quelques informations sur le sujet pour les présenter oralement pendant la réunion.

      Cela ne veut pas forcément dire que vous devez devenir une figure publique dans le domaine, juste que les informations que vous collectez peuvent vous être utile dans de nombreuses situations. Utilisez-les, exprimez-les ! 😁

  2. Personnellement, pour mes notes, j’utilise l’application note de mon iPhone. A un moment, j’utilisais un dictaphone. C’est top pour prendre les notes rapidement, mais pas très bien pour les retrouvé plus tard.

    1. Si tu as une Apple Watch j’ai une petite app sympa pour toi que j’utilise quand je veux noter une idée en conduisant : Draft !

      Tu peux enregistrer un mémo vocal qui est automatiquement retranscrit en texte. Bien sûr il y a quelques erreurs, mais la phrase est généralement suffisamment compréhensible que pour retrouver les mots mal compris.

      Bien sûr on peut également utiliser la dictée vocale intégrée au clavier de l’iPhone si on souhaite, mais étrangement j’ai de moins bons résultats. Et à mes yeux c’est inutilisable en voiture, car ça demande bien plus d’attention.

Laisser un commentaire

Je vous en remet un ?

Recevez votre Template Notion offert

Découvrez mes méthodes de travail, mes sources et mes inspirations dans un condensé de mes découvertes de la semaine en vous inscrivant à ma newsletter, et recevez un Template Notion pour mieux vos organisez

%d blogueurs aiment cette page :