Habitude Mieux Vivre
Simplifiez Votre Quotidien Pour Vivre Vos Rêves

Comment gérer ses finances personnelles ?

Cet article est la suite directe de celui publié la semaine dernière. Pour une bonne compréhension de ce que je vous partage dans la suite, je pense qu’il est nécessaire de le lire.

Maintenant que vous êtes prévenus, plongeons dans le cœur du sujet. J’ai participé il y a peu de temps à un séminaire incroyable à Bruxelles : « Les Clés du Succès ». On y aborde de nombreux sujets différents, et je ne veux pas ruiner votre expérience si vous souhaitez y participer, donc je ne vais pas tout vous dire. Cependant, je voulais vous partager un élément en particulier qui m’a permis de revoir mon approche des finances personnelles.

La gestion de mes finances personnelles

J’introduisais dans l’article dont je vous ai parlé quelques astuces que j’utilise pour gérer mes finances personnelles, et celles de mon couple. Mais je ne suis pas rentré dans le détail de mon système personnel de budgétisation, car il était bien trop compliqué. Je prenais la peine d’introduire l’intégralité de mes entrées et de mes sorties dans un fichier Excel, avec une infinité de formules toutes plus compliquées les unes que les autres.

Mais en un week-end, j’ai découvert comment simplifier tout cela. Et c’est de cela dont je veux vous parler aujourd’hui. L’utilisation des coffres que je vous ai présentée dans l’article me permet d’aller beaucoup plus loin pour gérer la santé de mes finances personnelles, tout en étant très simple.

Je mets en place 6 coffres, et je répartis chaque euro que je gagne dans l’un de ces 6 coffres de la manière suivante :

  • Nécessaire : 55 %
  • Long Terme : 10 %
  • Liberté financière : 10 %
  • Éducation : 10 %
  • Plaisir : 10 %
  • Charité : 5 %

Mais à quoi correspondent exactement ces coffres, et comment les utiliser ? Avant toute chose, laissez-moi préciser ce que j’entends par chaque euro gagné.

Il s’agit principalement des bénéfices de mon activité professionnelle après impôts. J’utilise Accoutable pour connaître en permanence ce que je dois prévoir pour payer mes taxes, et je ne considère pas mes dépenses professionnelles dans la répartition de ces coffres. Tout cela se fait en amont, avec deux comptes bancaires dédiés à mon activité.

J’ajouterai à cela les bénéfices que je peux prendre sur mes investissements (en actions, cryptomonnaies et métaux précieux), et tout autre flux entrant personnel. J’insiste : il n’y a aucun élément de mes finances professionnelles dans cette répartition. Voyons maintenant comment j’utilise mes coffres.

Les différents coffres pour gérer mes finances personnelles

Nécessaire (NEC)

Le coffre le plus rempli (à hauteur de 55 %) chaque mois, c’est le coffre que j’utilise pour faire face à mes dépenses nécessaires. J’utiliserai ce qui s’y trouve pour payer les nourritures, les assurances, les fournitures nécessaires pour le quotidien, mon loyer et ce genre de choses.

En fait l’immense majorité de ce qui rentre dans ce coffre va partir immédiatement dans toutes les dépenses que j’ai dans mon couple, et sera donc répartie dans d’autres coffres par la suite. Comme je vous le présente dans l’article.

Le peu qui restera sera utilisé pour mes frais personnels, comme ma voiture par exemple.

Long Terme (LonT)

Je déposerai sur ce coffre 10 % de mes entrées. Elles seront utilisées pour toutes les dépenses importantes que je rencontrerai dans ma vie future. Par exemple, les études de mes enfants, ou encore des frais inattendus de la vie courante. L’objectif est de toucher le moins souvent à cet élément, et de le transférer dès que possible sur un compte d’épargne. À n’utiliser qu’en cas d’urgence !

Liberté financière (LiFi)

Un de mes coffres préférés ! Il ne doit JAMAIS être utilisé. La seule circonstance qui m’autorise à toucher à ce coffre, c’est si je souhaite faire un investissement. C’est-à-dire l’achat d’un actif.

  • De l’immobilier locatif
  • De l’investissement financier (Actions, Obligations, Cryptomonnaies, métaux précieux…)
  • La création d’une entreprise

J’ai conscience que cet argent est à risque une fois qu’il est investi. C’est aussi pour ça que je ne remplis ce coffre qu’à hauteur de 10 %. Croyez-vous, j’ai essayé de prendre beaucoup plus de risques à une certaine période, et ça ne m’a amené que du stress, et des décisions émotionnelles contre-productives.

Éducation (Edu)

Je suis un grand adepte du développement personnel. Si vous n’essayez pas de vous améliorer et de devenir une meilleure version de vous-même au quotidien, je considère que vous échouez en tant qu’être humain.

Cependant, attention à ne pas pervertir ce message. Prendre soin de sa santé mentale, et évoluer doucement, car vous devez surmonter des épreuves difficiles ou des traumas passés, c’est aussi vous améliorer et devenir une meilleure version de vous-même. S’occuper de soi, et de sa santé (physique ou mentale) doit être la base de tout développement personnel.

C’est la raison pour laquelle je consacre 10 % de mes revenus à ce coffre. Si vous avez des besoins plus importants pour votre santé physique ou mentale, vous pouvez trouver cet argent dans le coffre NEC présenté plus haut.

Mon coffre « éducation » est réservé à l’achat de livres, formations, séminaires et autre coaching me permettant de développer mes connaissances et compétences. Rien d’autre.

Plaisir (Plez)

S’il y a bien une leçon que je retire de la décade qui s’est écoulée entre mes 20 et mes 30 ans, c’est qu’il faut savoir prendre du plaisir dans la vie. Se « sacrifier » pour une chimère n’a rien d’héroïque et nous pousse à prendre de mauvaises décisions, ou vers un burn-out certain.

C’est pour ça qu’il faut apprendre à profiter de la vie. Peu importe vos revenus, je consacre 10 % de ceux-ci à du plaisir. Qu’il s’agisse d’un restaurant ou d’un City-trip en amoureux, d’un concert ou d’un baptême de la piste, ou d’une simple boule de glace à 3 €, c’est dans ce coffre que vous trouverez de quoi le payer.

Ce qui est important, ce n’est pas de « se féliciter » n’importe comment, mais bien de profiter des petits plaisirs de la vie, peu importe ce que vous gagnez tous les mois. Les grands « plaisirs » demanderont de grandes finances. Mais la plupart des gens peuvent se payer une boule de glace à 3 €.

Charité (Char)

Enfin, si on fait le décompte, on se rend compte qu’il reste 5 %. Ils sont consacrés à la charité.

C’est quelque chose que j’ai mis du temps à réaliser, mais la charité peut être quelque chose d’individualiste, et même parfois égoïste. On ne donne pas pour un idéal. On donne pour prendre soin de notre âme.

J’ai eu une éducation catholique. J’ai donc appris dès l’enfance que l’on devait donner chaque semaine pour la charité. Cependant, lorsque je me suis fâché avec la religion dans mon adolescence, j’ai totalement rejeté l’intégralité de la chrétienté. Y compris cette charité, dont je ne comprenais pas le fonctionnement.

Je ne vais pas entrer dans le détail de mes croyances théologiques à cette étape de ma vie, mais je pense qu’il est important de savoir donner. Mais pas n’importe comment. Il faut pouvoir prendre soin de soi afin de prendre soin des autres. Encore une fois, se sacrifier ne sert à rien d’autre que de réduire notre capacité à faire quoi que ce soit.

Je mets donc de côté 5 % de mes revenus, afin de les consacrer à une œuvre caritative qui est en accord avec mes valeurs. En fait, lorsque mes revenus seront suffisamment substantiels que pour le financer, je pense que je veux créer ma propre œuvre de charité. Mais ce n’est pas d’actualité aujourd’hui.

Cette méthode a changé la gestion de mes finances personnelles

Bien sûr, cette répartition est un idéal à atteindre. Je peux comprendre que vous soyez nombreux à consacrer la majorité de votre revenu aux dépenses « Nécessaires », et que vous vous rendiez compte à la fin qu’il ne reste plus grand-chose. C’est une situation que je comprends très bien pour l’avoir moi-même vécue à différents moments de ma vie.

Cependant, ce qu’il faut comprendre c’est qu’il est important d’avoir une certaine discipline par rapport à vos finances personnelles, pour éviter de dépenser votre argent dans des choses futiles sans vous en rendre compte. L’utilisation de ces « coffres » pour qualifier vos dépenses a au minimum l’intérêt de vous faire prendre conscience des dépenses que vous faites, et surtout : pourquoi ?

C’est l’occasion de remettre en question votre mode de vie, et de vous demander s’il correspond bien à vos valeurs et vos idéaux.

De Débutant à Sorcier de la Productivité

Pour recevoir gratuitement mon livre au format PDF, il te suffit de laisser ta meilleure adresse email ici. Tu recevras le lien de téléchargement directement dans ta boîte mail.

*Tu recevras ma newsletter hebdomadaire pouvant contenir des offres commerciales. Tu peux te désabonner à tout moment.

Table des matières

L'auteur
Recevoir mon livre gratuitement !
De Débutant à Sorcier de la Productivité

Pour recevoir gratuitement mon livre au format PDF, il te suffit de laisser ta meilleure adresse email ici. Tu recevras le lien de téléchargement directement dans ta boîte mail.

*Tu recevras ma newsletter hebdomadaire pouvant contenir des offres commerciales. Tu peux te désabonner à tout moment.

Liens rapides
Mes derniers articles
Mes dernières vidéos
Mes derniers podcasts

7 réponses

  1. Merci pour cet article détaillé sur la gestion des finances personnelles. J’apprécie vraiment le partage de votre méthode de répartition en coffres, cela offre une perspective intéressante pour mieux gérer ses finances. La discipline et la prise de conscience des dépenses sont des aspects importants à considérer. Merci encore pour ces précieux conseils !

  2. Une approche simple mais efficace pour gérer ses finances personnelles avec la répartition en 6 coffres. Une méthode qui permet de prioriser les besoins essentiels tout en prévoyant pour l’avenir et en s’accordant des moments de plaisir. La part réservée à la charité démontre également une belle dimension altruiste. Bravo pour cette stratégie équilibrée !

    1. Je pense que la partie charité est nécessaire pour remettre en balance notre position dans ce monde. Cela nous enseigne également que l’argent n’est ni bon ni mauvais. C’est un outil qui peut être utilisé pour se faire plaisir, pour ce qui est nécessaire, mais aussi pour aider son prochain. J’aime l’énergie qui nait de cette répartition

Laisser un commentaire

Je vous en remet un ?

Reçois mon livre
"De Débutant à Sorcier de la Productivité" gratuitement !

Pour recevoir gratuitement mon livre au format PDF, il te suffit de laisser ta meilleure adresse email ici. Tu recevras le lien de téléchargement directement dans ta boîte mail.

*Tu recevras ma newsletter hebdomadaire pouvant contenir des offres commerciales. Tu peux te désabonner à tout moment.